Entreprises, collectivités : voici comment aller plus loin dans votre stratégie bas carbone

En 2015, afin de limiter le réchauffement climatique, les 196 états présents à la COP 21 se sont engagés à prendre toutes les mesures nécessaires pour contenir l’augmentation de la température mondiale en-deçà de 2 degrés. En France, cet engagement se concrétise dans les mesures prises en faveur de la Transition énergétique.

Pour de nombreuses raisons, il peut sembler difficile aux entreprises et collectivités de s’engager davantage dans une stratégie bas carbone. C’est pourquoi l’accompagnement d’experts de l’énergie peut être utile pour concilier intelligence énergétique, innovation et économies.

 

Les bonnes pratiques individuelles sont insuffisantes pour atteindre les objectifs de sauvegarde de l’environnement 

Aujourd’hui, lorsqu’on parle de réduction des émissions de carbone, on pense souvent à l’usage des transports en commun, au télétravail, à l’utilisation de circuits courts alimentaires ou à la réduction de la température intérieure en hiver. Ces bonnes pratiques, bien intégrées chez les particuliers et les entreprises, sont essentielles à la lutte contre le changement climatique. Malheureusement, elles ne sont pas suffisantes pour atteindre les objectifs fixés.

En effet, la population mondiale produit chaque année 15 milliards de tonnes de CO2 de plus que le seuil fixé par les objectifs de la COP21. En moyenne, nos émissions de carbone augmentent de 1,5%, alors qu’elles devraient réduire de 3,5%. Selon le GIEC, 24% de nos émissions de gaz à effet de serre proviennent des centrales polluantes (charbon, fioul, gaz) et des chaudières produisant de l’électricité ou de la chaleur.

Il est donc urgent de poursuivre les efforts de Transition énergétique, en limitant au maximum les sources d’énergie émettrices de carbone. Pour y parvenir, les entreprises et les collectivités doivent repenser de façon globale leur stratégie énergétique.

La tâche peut sembler imposante et onéreuse. Cependant, elle peut être un levier de compétitivité. En effet, les efforts peuvent être réalisés petit à petit et s’inscrire dans une démarche de RSE. Ils peuvent être une occasion d’innover en créant de nouveaux process plus performants. Enfin, une stratégie d’optimisation et d’efficacité énergétique peut être source d’économies importantes.

 

Quelques moyens efficaces de réduire votre empreinte carbone sans mettre en péril votre organisation

Votre stratégie d’optimisation énergétique peut reposer sur plusieurs piliers, tels que :

  • La fourniture d’électricité verte et l’autoconsommation

Un moyen efficace, simple et économique de réduire vos émissions de carbone est de vous fournir en électricité verte (hydraulique, éolien, solaire photovoltaïque…) ou de produire votre propre énergie renouvelable au sein de vos infrastructures.

Aujourd’hui, il est possible de choisir un fournisseur d’électricité verte, à moindre coût. C’est d’ailleurs le cas des offres sur-mesure et au meilleur prix pour les entreprises et collectivités proposées par Hydroption. Celles-ci proposent une électricité 100% verte, produite à partir de centrales renouvelables avec possibilité de contrats d’achat direct physique type PPA (Power Purchase Agreement) assortis de certificats de garantie d’origine (CGO).

  • L’efficacité énergétique

Un des principaux leviers d’une stratégie bas carbone est d’optimiser l’efficacité énergétique de vos installations. C’est dans ce secteur que le potentiel de réduction des émissions de CO2 est le plus important. Il intègre notamment une utilisation économe des appareils consommant de l’énergie, tels que l’éclairage, la climatisation, le chauffage, les appareils de production…

Il peut aussi s’appuyer sur l’amélioration de l’isolation des bâtiments (murs, toitures, vitrages…), une connaissance fine de la consommation réelle d’énergie pour adapter la production….

Aujourd’hui, vous pouvez facilement réduire votre effort financier en valorisant vos travaux d’efficacité énergétique par des primes énergie rendues possibles via le dispositif national des certificats d’économies d’énergie (CEE).

  • La mobilité électrique

En 2015, les transports produisaient 29% des émissions de CO2, en France. Pour réduire cette part de gaz à effet de serre due à la mobilité, de plus en plus de particuliers, collectivités et d’entreprises se tournent vers des modes de transports électriques décarbonés : vélos, voitures, transports en commun.

Ces nouveaux modes de déplacements impliquent des changements de comportements et des adaptations logistiques : installation des bornes de chargement, acheminement de l’énergie …

 

Avec Hydroption, soyez accompagnés dans votre stratégie d’intelligence énergétique

« Consommer moins, consommer mieux », telle est la promesse d’Hydroption pour un déploiement efficace des projets de transformation énergétique.

Outre notre offre sur-mesure de fourniture d’électricité verte, nous proposons une gamme globale et évolutive de services d’intelligence énergétique. Nous avons conçu un éventail d’outils de gestion et d’accompagnement pour vous aider à réaliser d’importantes économies d’énergie et, par conséquent, à réduire votre facture d’électricité.

Notre offre contient notamment les solutions suivantes :

 

 


 

Vous souhaitez engager davantage votre organisation dans la transition énergétique ? Contactez un de nos conseillers pour en savoir plus sur notre offre globale de solutions.

 

A la une

dg

Hydroption recrute un Comptable / Contrôleur de Gestion (H/F, CDD de 6 mois, à Toulon, à pourvoir dés que possible)

resp info

Hydroption recrute un Responsable de parc informatique (H/F, CDI à temps plein, à Toulon, à pourvoir dés que possible)

hydroption-cee-post

Entreprises et collectivités : financez vos travaux de rénovation grâce aux certificats d’économies d’énergie (CEE)

greenchange

« Nous avons décidé d’accompagner davantage nos clients dans leurs stratégies d’efficacité énergétique » : Interview de Jean-Philippe Thès, responsable du développement chez Hydroption